top of page

VOCABULAIRE THERMIQUE

LES DÉPERDITIONS THERMIQUES

Une déperdition thermique survient quand l’isolation d’un logement est mauvaise et que son renouvellement d’air n’est pas assuré. Dans ce cas, votre habitation laisse sortir la chaleur par les différents éléments qui constituent votre maison ou votre appartement.

 

Ce n’est pas tout le mur ou toute la toiture qui sont en cause, mais plutôt des zones de rupture que l’on appelle des ponts thermiques. Ils surviennent principalement à la jonction entre deux éléments : fenêtre et mur, toiture et mur, mur et dalle de sol, etc., car l’isolation fait défaut.

 

En hiver, vous souffrez de courants d’air et n’arrivez pas à conserver votre logement à une température stable et suffisante. L’été, vous souffrez aussi, mais de la chaleur qui s’engouffre par les mêmes ponts thermiques. Pour cette raison, les biens mal isolés et énergivores sont appelés des passoires thermiques.

DEPERDITION ENERGETIQUE D'UNE HABITATION

LA RÉSISTANCE THERMIQUE

On parle de résistance thermique R pour désigner la capacité d’un matériau ou d’une paroi à éviter la transmission de la chaleur.

Cette unité de mesure est exprimée en mètres carrés Kelvins par Watt (m². K/W).

La résistance thermique d’une paroi va dépendre de la conductivité thermique d’un isolant, mais aussi de son épaisseur.

Il est donc toujours intéressant de mener un comparatif des isolants, pour s’assurer de profiter d’une excellente résistance thermique.

Dans le graphique ci-dessous, on voit les valeurs R pour tous les types de construction.

Par exemple, si vous rénover seul ou avec un artisan (sans aides de l'état) vous devez atteindre, pour un mur donnant sur l'extérieur, une résistance de 2,9 m².K/W.

Cette rénovation sera aux normes mais ne sera vraiment pas efficace.

RESISTANCE THERMIQUE

LE DÉPHASAGE

Le déphasage thermique est le temps que met la chaleur pour traverser l’enveloppe isolante d’une maison. Exprimé en heures, ce phénomène est un facteur primordial pour déterminer le degré de confort thermique obtenu avec un matériau isolant.

Le temps de traversée de l’isolant par la chaleur est étroitement lié à l’inertie thermique du matériau. L’inertie est la capacité d’un corps à conserver sa propre température. Plus l’inertie d’un matériau est grande, plus il fait barrière aux variations de température extérieure.

UN PONT THERMIQUE

Le terme “pont thermique” désigne une zone d’un bâtiment présentant une résistance thermique moindre, desquelles d’importantes pertes de chaleur sont constatées. 

Il s’agit d’un défaut d’isolation : à ce point spécifique de la construction, l’isolation est moins performante et/ou moins présente que dans le reste du logement, voire rompue. Soit parce que l’isolation y est discontinue, que l’isolation y soit absente ou que le matériau isolant s’est détérioré.

Les ponts thermiques causent des pertes de chaleur qui peuvent être massives, pesant fortement sur votre facture énergétique.

Pont thermique
Pont thermique
bottom of page